Prose poétique, épitaphe amoureux (6): « une belle rencontre avec son amant ».

lescoursjulien.com

Prose poétique, épitaphe amoureux (6): « une belle rencontre avec son amant ». 

Chapitre V: « une belle rencontre avec son amant ». 

Elle a bâti un temple à l’autre comme une adoratrice dans notre chambre à coucher, dans ma chambre à coucher. Elle a pris ses cadeaux pour les mettre sous ses yeux, sous les miens. Elle a pris ses avis, conseils pour en remplir de livres une bibliothèque. Elle a caché la longue correspondance qu’ils entretiennent dans un recoin mystérieux. Elle a dû scrupuleusement noter l’avancement de leur relation, leurs rendez-vous, leurs ébats. Elle buvait ses paroles au point que tout dans sa vie tournait dernièrement autour de lui. Elle est devenue une vestale en constante préoccupation d’un démon fourbe et manipulateur dont s’exhalent des miasmes. Elle a couché avec lui pendant un an et demi tout en dormant à mes côtés dans notre lit…

Pour employer une litote, ce n’est pas exactement ainsi que notre idylle avança quinze ans auparavant. Nous voguions au gré de nos humeurs amoureuses. Le lit était un espace de liberté, de joie, de sincérité, de sexualité. Nous nous découvrions sans nous en apercevoir avec simplicité et facilité. J’habitais chez ma mère à l’époque, elle vint rapidement cinq jours par semaine, partageant musique, ripaille et discussion. La maison était un moulin à vent, très accueillant. 

Moustaki, Brel, Barbara, Reggiani rythmaient les soirées, moins enhardis certes que Bob Marley, elle ne l’aime pas, je l’adore. Depuis qu’elle est sortie de ma vie, je l’écoute de nouveau, « stop that train » revient enfin! on perd, on gagne, être ce que l’on est est-il le meilleur? Je ne sais pas. 

Durant ces premiers mois, un épisode a symbole vraisemblablement d’épilogue. Elle enorgueillie son caractère d’une guirlande de mauvaise fois. Avec l’âge, elle orne ses arguments d’une psychologie adultère qui lui sied parfaitement. Que répondre au droit prépondérant quand on argue du sentiment ? Rien. J’aurais aimé qu’elle soit plus romantique, plus ailée du coeur, plus aérienne. Elle l’est pour lui, pour moi, plus terre-à-terre. Elle m’a trompé pendant un an et demi. Je me plains, non, j’écris. 

Durant ces premiers mois, un épisode me frappa, et toujours me reste en tête. Elle était partie, en furie, bille ne tête, en me disant des noms d’oiseaux, en me traitant de tous les maux. Elle me quittait. Je faisais la vaisselle, activité noble et sempiternelle. Je n’ai eu aucune réaction, sauf celle d’un automobiliste en face d’un piéton. Un signe du chef, un mouvement des mains, un Ponce Pilate face à un jugement sans lendemain. Elle revenait deux heures plus tard. 

Aujourd’hui, les deux heures durent plus longtemps. Un homme, son ombre, des sentiments, et des coucheries par dizaine gâchent un retour innocent. Je ne puis la voir sans ressentiment. Elle dit avoir raison, et ne me présente que du mécontentement, alors qu’elle couche toujours avec lui.  Honneur et fierté obligent. Elle m’a trompé. Je ne puis me coucher. 

(A suivre…) 

Merci pour votre suivi et votre soutien!

Prose poétique, Épitaphe amoureux (1): Prologue.

Prose poétique, épitaphe amoureux (2): La rencontre.

Prose poétique, Épitaphe amoureux (3): chance ou destin.

Prose poétique, Épitaphe amoureux (4): premiers émois.

Prose poétique, Épitaphe amoureux (5): entre aujourd’hui et hier.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

`Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

6 commentaires sur “Prose poétique, épitaphe amoureux (6): « une belle rencontre avec son amant ».”

  1. Ping : Prose poétique, épitaphe amoureux (7): maintenant. - Les Cours Julien

  2. Ping : Podcast audio, épitaphe amoureux, prose poétique (6): « une belle rencontre avec son amant ». - Les Cours Julien

  3. Ping : Prose poétique, épitaphe amoureux (8): L’Espoir. - Les Cours Julien

  4. Ping : Prose poétique, épitaphe amoureux (9): il y a neuf ans. - Les Cours Julien

  5. Ping : Prose poétique, épitaphe amoureux (10): une histoire d’anniversaires. - Les Cours Julien

  6. Ping : Prose poétique, épitaphe amoureux (11): chapitre X, un bain de pétales de roses. - Les Cours Julien

Laisser un commentaire