Un mot, un poème : Le chat.

lescoursjulien.com

Un mot, un poème : Le chat, Baudelaire. 

Le chat a inspiré les poètes. Après le poème d’Apollinaire (Un mot, un poème: le chat,Alcools, Apollinaire, 1913.), voici un des deux poèmes de Baudelaire sur notre ami félin, le XXXIV de Les Fleurs du mal (l’autre est le LI).

Ici, Baudelaire se décrit dans la position bien connue de ceux (comme votre serviteur) qui apprécient ces petits êtres plein de suffisance et d’aplomb: un chat sur les jambes de son maître qui le caresse. Le poème dans les deux premiers quatrains reste centré sur le chat. Il décrit parfaitement la relation du maître à son chat: peur qu’il griffe, contempler ses yeux félins, caresser sa tête et son dos.

Les deux derniers tercets glissent du chat à la femme, ici Jeanne Duval. Une correspondance est donc établie entre le chat et la femme: les yeux, le corps, les caresses.

Le Chat.

Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux ;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d’agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s’enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête,
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et, des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum
Nagent autour de son corps brun

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, 1857.

Et pour celles et ceux qui aiment les histoires de chats: L et J, Une histoire sentimentale(16): Épitaphe amoureuse, Nos chats, le début, épisode 16❤️ L et J, Une histoire sentimentale(17): Épitaphe amoureuse, Nos chats deuxième partie, épisode 17❤️ Conte de Noël intégral : Les petits chats et la boucle d’oreille enchantée.
lescoursjulien.com

Page Facebook: CoursJulien

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire