Citations célèbres: la préface des Misérables, « Tant qu’il existera par le fait des lois et mœurs… »

,  lescoursjulien.com

Citations célèbres: « Tant qu’il existera par le fait des lois et des mœurs… », Préface des Misérables, Victor Hugo, 1862.

Une longue citation, mais très belle: « Tant qu’il existera, par le fait des lois et des mœurs, une damnation sociale créant artificiellement, en pleine civilisation, des enfers, et compliquant d’une fatalité humaine la destinée qui est divine ; tant que les trois problèmes du siècle, la dégradation de l’homme par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim, l’atrophie de l’enfant par la nuit, ne seront pas résolus ; tant que, dans de certaines régions, l’asphyxie sociale sera possible ; en d’autres termes, et à un point de vue plus étendu encore, tant qu’il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles. »

La préface courte et frappante du grand roman d’Hugo Les Misérables (1862) exprime avec force son engagement, et peut même constituer une définition de l’engagement en littérature. 

La forme marque. Faite en une longue phrase, rythmée par l’anaphore « tant que » qui martèle, qui ancre dans l’esprit l’énumération terrible des misères humaines; la préface pose le combat de l’auteur, qui est le combat de l’humanité. Elle rappelle et explique le titre de son œuvre. Il va décrire dans son roman la damnation, l’atrophie des enfants, l’injustice des lois et des mœurs, l’ignorance et la misère, pour les dénoncer, pour s’en indigner. 

L’engagement d’Hugo est total puisqu’il n’aura de fin qu’à la disparition des maux des hommes: « Tant qu’il existera… ». 

La nécessité de ce combat se comprend dès les premières lignes dans les références romantiques à Dieu et à l’enfer. Il s’agit de lutter contre la tragédie humaine, « la fatalité humaine », celle qui favorise les puissants et écrase les faibles. 

Hugo termine par ces mots : « tant qu’il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourraient ne pas être inutiles. » Il raconte ici la République, la mission républicaine d’instruire par l’éducation. Il fait référence aux Lumières. Cette phrase sonne encore comme un écho de son long poème « Melancholia », dans lequel il dénonce le travail des enfants. 

Il évoque enfin son livre, en notant non son apport esthétique, romanesque, mais son utilité. Par une litote, il nous prévient que Les Misérables est une œuvre qui va au-delà de son histoire, qu’elle est universelle, qu’elle est celle de la vérité de la misère. Et quand cette dernière aura disparu, son œuvre n’aura plus d’utilité, deviendra peut-être simplement une histoire bien racontée…

, lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

1 commentaire sur “Citations célèbres: la préface des Misérables, « Tant qu’il existera par le fait des lois et mœurs… »”

  1. Ping : Citations audio-podcast: « Tant qu’il existera par le fait des lois et des moeurs... », préface des Misérables, Hugo, 1862. - Les Cours Julien

Laisser un commentaire