Résumé Polyeucte (2), acte I, Corneille 1643.

lescoursjulien.com

Résumé Polyeucte (2), Acte I, Corneille, 1643.

Ce premier acte respecte les règles du classicisme concernant l’exposition. Les principaux personnages y sont présentés, tout comme l’intrigue et le genre tragique. (Le résumé de l’œuvre présent sur le site peut aussi vous aider à avoir une vue globale)

Scène 1: avec Polyeucte et Néarque.

Les deux personnages présents dans cette scène sont Polyeucte, le héros éponyme (même nom que l’œuvre), et Néarque, son ami.

Dès le début de la scène, un autre personnage est évoqué, Pauline, la femme de Polyeucte, personnage important de la pièce. Cette dernière a fait un rêve qu’elle pense prémonitoire, celui de la mort de son mari. L’intrigue, le dilemme de la pièce est dès lors dévoilé: privilégier l’amour de Pauline, ou le baptême chrétien pour Polyeucte. Son ami Néarque l’enjoint à ne pas attendre pour se faire baptiser, pour embrasser la foi chrétienne.

D’ailleurs, dans les peurs et les conjurations de Pauline, il entrevoit la main du diable qui cherche à détourner Polyeucte de sa conversion. Il expose par la suite les persécutions que subissent les Chrétiens à cette époque, et presse Polyeucte de se convertir le jour même, de ne pas repousser. Il réussit à le convaincre. Vient Pauline.

Scène 2: avec Polyeucte, Pauline, Néarque et Stratonice.

Deux nouveaux personnages investissent donc la scène. Stratonice est la confidente de Pauline.

Seulement, malgré la présence de plusieurs personnages sur scène, le dialogue se déroule juste entre Polyeucte et Pauline. Elle souhaite le retenir au palais pour éviter la destinée funeste, la mort entrevue dans son songe. Lui, la fuit, afin de résister à sa demande et court donc se faire baptiser.

Scène 3: avec Pauline, et Stratonice.

Pauline se plaint de la mort annoncée de son mari. Elle regrette que les hommes, une fois mariés, n’écoutent plus leur femmes, contrairement à la période de la séduction.

Stratonice, en bonne confidente, cherche à la rassurer. Elle lui affirme que Polyeucte l’aime, et que la différence culturelle entre elle, la Romaine, et lui, l’Arménien, explique qu’il ne prend garde au songe funeste. De plus, elle la pousse à se confier.

Pauline , alors, donne une nouvelle information. Elle aimait un autre homme avant de se marier, Sévère, un autre personnage important de la pièce par la suite. Elle n’a pu l’épouser, car il n’était pas fortuné, malgré sa grande noblesse d’âme.

Entre la passion, et l’honneur, elle choisit le dernier et l’obéissance à son père (thème important de la pièce). Sévère s’engagea dans l’armée, et à priori, tomba au champ de bataille. Ici, se comprend le destin tragique de Pauline, qui fut contraint par son père d’épouser Polyeucte, riche seigneur arménien, et de refuser son bonheur avec Sévère. Elle représente un personnage vertueux, très classique.

Pressée par Startonice d’en dire plus, elle raconte ensuite son rêve. Nous sommes à l’évidence dans un procédé de double énonciation où Pauline répond à la fois à l’autre personnage présent sur scène, mais délivre aussi des informations capitales aux spectateurs/lecteurs. Elle explique avoir vu Polyeucte se faire assassiner par son père et une foule, car il était devenu chrétien. Cette scène se passe en présence de Sévère, logiquement mort. Stratonice, une nouvelle fois, essaie de la rassurer en mettant en avant les liens qui unissent Polyeucte et son père. Le dialogue devient ensuite un prétexte pour évoquer les Chrétiens. Il sont vus à l’époque par les Romains comme une secte étrange, enclins au martyre, mais pacifistes, non-violents.

Scène 4: avec Félix, Albin, Pauline et Stratonice.

Deux nouveaux personnages apparaissent: Félix, le père de Pauline, gouverneur romain d’Arménie, et Albin, son confident.

Félix fait une entrée remarquée en apportant la nouvelle que Sévère est vivant, et en route vers l’Arménie. Alors, le songe de Pauline commence à devenir réalité.

Albin fait le récit du sauvetage miraculeux de Sévère. Prisonnier du roi des Perses, après une bataille perdue par les Romains, son courage et sa bravoure imposent le respect même à ses ennemies. Le roi décide donc de le faire soigner, puis de l’échanger contre des prisonniers perses. Voilà Sévère rentré à Rome, auréolé de gloire, et envoyé en Arménie par l’Empereur Dèce.

Félix, personnage politique, ambitieux et calculateur, se méfie de la colère de celui qu’il avait refusé pour sa fille. Il souhaite que sa fille l’amadoue, joue sur sa sensibilité, pour éviter sa perte. Elle refuse, se sentant incapable de le voir sans que son amour ne se réveille. L’Acte se finit par un rapide dilemme pour Pauline: obéir à son père, ou souffrir de revoir son amant. Elle s’incline et reste le modèle de vertu déjà présenté. De nouveau, apparaît son destin tragique, cette malédiction de subir son sort sans liberté.

L’Acte I préfigure donc la suite avec ce songe funeste, la venue de Sévère, les émotions de Pauline, les froids calculs de Félix et l’exaltation mystique de Polyeucte.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire