Références mythologiques ou antiques en littérature (14): Amalthée.

lescoursjulien.com

Références mythologiques ou antiques en littérature (14): Amalthée.

Amalthée est une figure mythologique intéressante à plusieurs titres. Rhéa cache son fils Zeus à sa naissance pour éviter que Chronos ne le mange. Elle le laisse sur le mont Ida avec des nymphes (figures féminines divines mineures) pour s’occuper de lui.

Il faut bien nourrir le petit Zeus. Alors, selon les versions, il se nourrit directement au pie d’une chèvre ou est nourri par une nymphe. Amalthée est le nom de la chèvre ou de la nymphe. Dans tous les cas, il utilisera la fourrure de la chèvre à sa mort pour façonner l’égide, son bouclier extraordinaire.

Afin de remercier la chèvre ou la nymphe, il crée la constellation du Capricorne, appelée aussi celle de la chèvre. Surtout, la légende conte qu’en s’amusant avec la chèvre, il casse une de ses cornes. Afin d’être plaisant (Zeus était un grand séducteur)auprès des nymphes du mont Ida, il la transforme en corne d’abondance d’où jaillissent toutes sortes de nourritures et de pierres précieuses.

Amalthée était-elle une chèvre ou une nymphe? Il reste plus amusant et mystérieux de penser qu’elle appartenait au genre caprin 🙂

« Et l’autre la chèvre Amalthée,
Par qui fut nourri Jupiter. » (Jupiter est la version romaine de Zeus)

« Les deux chèvres », Fables, Livre XII, La Fontaine, 1694.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

 

 

1 commentaire sur “Références mythologiques ou antiques en littérature (14): Amalthée.”

  1. Ping : Références mythologiques et antiques en littérature audio: Amalthée. - Les Cours Julien

Laisser un commentaire