Références mythologiques en littérature (6): les Hespérides.

lescoursjulien.com

Références mythologiques en littérature (6): les Hespérides.

Les Hespérides sont les nymphes de l’Extrême Occident. Au nombre de trois, Hespérias, Aeglé, et Erythie, elles sont les filles d’Atlas qui portent le ciel, et d’Hespéris, l’Occident.

On les retrouve dans de nombreux mythes. Elles ont en effet en garde l’arbre aux pommes d’or d’Héra, situé en extrême-Occident dans une contrée où seuls peuvent venir les immortels. Le onzième travail d’Héraclès est d’ailleurs de prendre une pomme d’or. Il y arrivera avec l’aide d’Atlas. Les Hespérides sont aussi liées à la légende de la corne d’abondance, corne qu’elles auraient remplie justement avec ces fruits d’or.

On retrouve de nombreuses occurrences des Hespérides dans la littérature antique, puis après. Ici, dans un poème de André Chénier (1762-1794) intitulé « Le jeune malade »

« Parle est-ce cette Aeglé, fille du roi des ondes

Ou cette jeune Irène aux longues tresses blondes? »

lescourjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire