Références mythologiques en littérature (3): Dédale.

lescoursjulien.com

(Cliquez sur le lien si vous souhaitez lire l’article en entier)

Références mythologiques en littérature (3): Dédale.

Dédale est un personnage de la mythologie grecque. Inventeur, il est considéré aussi comme le père de l’architecture et de la sculpture par les Anciens.

Son apparition dans la mythologie débute par un fait tragique, comme d’habitude. Il tue son élève, son neveu Talos, en le précipitant de la colline de l’Acropole à Athènes, car ce dernier devenait aussi ingénieux que son maître. Dédale dut donc fuir la cité, et se réfugia en Crète, à Cnossos, dans le royaume de Minos.

Il est chargé de construire par Minos un labyrinthe pour enfermer le Minotaure, créature monstrueuse avec un corps d’homme et une tête de taureau issue de l’accouplement de Pasiphaé(femme de Minos) avec un taureau (châtiment des dieux, car Minos n’avait pas sacrifié le taureau).

Dédale suscite la colère de Minos à cause de l’aide qu’il a donnée à Thésée pour tuer le Minotaure et sortir du labyrinthe. Il se retrouve, avec son fils Icare, enfermé dans son propre labyrinthe. Il parvient à trouver une solution pour sortir: fabriquer des ailes à base de plumes et de cire. Les deux s’envolent, mais Icare en dépit des avertissements de son père s’approche trop près du soleil. La cire fond, les ailes se désagrègent et Icare fait une chute mortelle, rappelée par le nom Mer Icarienne entre la Crète et la Grèce. Dédale poursuit son voyage et arrive en Sicile, où il réussit à éviter la vengeance de Minos.

En langue française, le nom propre Dédale est devenu un nom commun (antonomase, figure de style à retrouver sur le site): un dédale est un labyrinthe. De plus, le mythe d’Icare se retrouve dans Les Métamorphoses d’Ovide ( VIII), et surtout par sa (ou ses morales) inspira au-delà de l’Antiquité. On peut tirer deux morales de la fin d’Icare. La première, celle la plus répandue chez les Anciens, est qu’il faut écouter les aînés, les parents. La deuxième est qu’il ne « faut pas se brûler les ailes », c’est à dire éviter de se rapprocher de ce qui est trop brillant, trop haut pour soi, sous peine de tout perdre.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français.

Twitter: @lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire