Références littéraires mythologiques (1): les Danaïdes.

lescoursjulien.com

Les références littéraires mythologiques (1): les Danaïdes.

Les Danaïdes: à la mort de Bélos, son royaume fut partagé entre ses deux fils: la Libye pour Danaos, et l’Egypte pour Aegyptos. Les deux frères se querellèrent, et afin de se réconcilier, Argyptos proposa de marier ses cinquante fils au cinquante filles de Danaos, les fameuses Danaïdes.

Conscient que cette proposition était un piège, Danaos s’enfuit avec ses filles en Grèce, et devint roi d’Argos (située dans le Péloponnèse à une cinquantaine de kilomètres au sud de Corinthe). Cependant, Aegyptos se montra de nouveau menaçant, et vint assiéger Argos. Cette fois-ci, Danaos ne put refuser le mariage.

La légende conte que pendant la nuit des noces, les Danaïdes avaient reçu des épingles à cheveux tranchantes, et s’en servirent pour tuer les fils d’Aegyptos. Seule Hypermnestre sauva son promis, Lyncée.  Elles furent pardonnées pour leur crime par Athéna et Hermès, mais non par les juges des Enfers, qui les condamnèrent à remplir indéfiniment des jarres percées.

Lyncée, le seul fils d’Aegyptos ayant échappé au massacre grâce à sa femme, la Danaïde Hypermnestre, tua par la suite Danaos, et devint roi d’Argos. Les légendes diffèrent sur le fait qu’il ait tué ou non les Danaïdes pour venger ses frères.

L’expression remplir le tonneau des Danaïdes signifie donc s’atteler à une tâche sans fin, absurde, ou au niveau financier rembourser une dette qui ne cesse de s’accroître.

« Mon Coeur, plongé au Styx de nos arts danaïdes,

Présente a tout baiser une armure de vide. »

(le Styx est un fleuve des Enfers)

« Complaintes-litanies de mon sacré-coeur », Les Complaintes, Jules Laforgue, 1885.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français.

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire