Procédés littéraires: réécriture

lescoursjulien.com

Procédé littéraire: la réécriture.

La réécriture est un procédé littéraire qui consiste à s’inspirer d’un texte comme un modèle pour en écrire un nouveau. Ce phénomène se nomme l’intertextualité, c’est à dire le renvoi d’un texte à un autre.

La réécriture peut avoir pour but l’hommage, la parodie, ou la volonté de transposer une œuvre dans un autre genre ou une autre époque. La réécriture est ainsi un procédé souvent employé au théâtre pour actualiser des pièces. Les Classiques y recouraient comme les écrivains plus contemporains. Le mythe d’Antigone constitue un exemple parfait de réécritures multiples: Antigone de Sophocle (-441), La Thébaïde de Racine (1664), Antigone d’Anouilh (1946).

Réécrire ressemble alors un peu à un palimpseste, à ces parchemins manuscrits du Moyen-Age dont on a effacé la première écriture pour écrire un nouveau texte. On réinterpréte le texte original. L’Enéide de Virgile (-19) s’inspire considérablement de L’Iliade et de l’Odyssée d’Homère (-VIII eme siècle, date généralement admise) pour construire une légende romaine indépendante de la légende grecque.

Enfin, ce procédé de réécriture pose aujourd’hui parfois des problèmes d’accusation de plagiat, de copie, depuis la mise en place de la propriété intellectuelle à la fin du XVIIIème siècle, et l’éloge du génie individuelle et de l’originalité par les Romantiques au XIXème siècle. Simplement, la littérature, comme les autres arts, avance en réinventant le passé, non en créant du nouveau ex nihilo, à partir de rien. Comme le disait Anatole France dans son article « Apologie pour le plagiat » paru en 1891 dans le journal « Le Temps »: « Aucun homme ne peut se flatter raisonnablement de penser quelque chose qu’un autre homme n’ait pas déjà pensé avant lui. ».

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, et Bac de français.

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire