Poésie de poète (2): Sur une plaine ancestrale…

lescoursjulien.com

Poésie de poète : sur une plaine ancestrale…

Sur une plaine ancestrale, nue, seules armes

Une volonté de cœur, des mots pour des lames.

Incandescente flamme rebelle, refus

De la mort, de l’influence, de ceux imbus

Des influenceurs, des suiveurs, des écrans dormeurs

Nouveaux soldats d’une guerre douce sans heurt.

Quand si loin se battent des hommes valeureux

Sur des téléphones éructent des sots feux

A la télévision des pauvres histrions

Tous ces gens certain de diriger un pays

De mener une bataille sans un bruit.

De posséder en leurs mains des solutions si faciles.

Je m’interroge qu’elles ne soient pas débiles

De croire, et de ne pas penser, personne pour vous raisonner

De mettre dans la même phrase une opinion politique…

Et une éjaculation médiatique

De donner la même importance à un comique de bas étage

Qu’à des bureaucrates compétents certes, mais sages.

je tombe des nues…

des nuées sans réflexions autres que la lumière immanente

je me demande si les Lumières, celles de Rousseau et de Voltaire

deviennent une idiocratie, celle du plus idiot qui parle,

des réseaux sociaux nauséabonds, ou du plus con….

Sur une plaine ancestrale, deux armées se battaient

Avant la civilisation, elles pensaient que leur chef était le bon

Aucun n’était alphabétisé, il croyait tous en leur liberté

Une fois tous à terre, il comprirent leur galère.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire