Poésie de Paris: grisaille mélancolique.

lescoursjulien.com

Poésie de Paris: Grisaille mélancolique.

Grisaille mélancolique.

Dans les vallées des boulevards parisiens

Se disputent le désespoir du ciel et rien

Ce vide empli d’ors et de rire de Paris

Insatiable soif de vie et de mépris.

Sa parure d’Automne l’ennoblit souvent

D’une mine de prestige et d’ornements.

Paris, ville de l’amour si mélancolique

Sa couleur le gris, pour la belle romantique.

La romance des quais, des poèmes d’amour

Nerval ou Baudelaire, des vers pour toujours.

Moi, Français, je la déteste….

Moi, Français, je l’adore…

Ville des révolutions, ville de l’or

De la bourgeoisie et du peuple, d’Ouest en Est.

Mais… vivre Paris au bras d’une femme

Se promener à pieds dans ses rues, dans son âme

C’est la passion, un moment de flamme

Où déclamer des imbécilités ressemble à de la normalité.

Paris en Automne, c’est le sentiment dans toute sa splendeur.

Paris vit en été avec le tourisme et se meurt…

Paris revit quand il fait gris pour la cacophonie intime des amants qui

rêvent de jours et de nuits qui se ressemblent, gris, entre la lumière et le noir, beau, comme le Paris de ses boulevards.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire