Poésie d’amour: Une valse à mille temps.

lescoursjulien.com

Poésie d’amour: une valse à mille temps.

Elle prend le temps de me tromper et de me retrouver

Je prends le temps de la comprendre et de pardonner

Mais je mène en me faisant mener, j’accepte ce que les autres

N’acceptaient pas, elle leur donnait ce qui était nôtre

Je n’ai même pas ses égards qu’elle avait pour eux

Elle n’a pas de gestes, juste des sourires qui sonnent creux.

Elle gambadait pour ses amants, du XVII eme à Ménilmontant

Elle est fatiguée pour moi, vraiment rien d’enivrant.

Elle œuvrait juste pour les voir, coucher avec

Elle me demande d’organiser, pour me laisser dans l’eau le bec.

Elle partait en voyage sur un coup de tête

Elle n’a plus d’argent pour moi le bête.

J’aime ce que j’ai aimé, une image

Elle ne l’a peut-être jamais été ce baudelairien orage

Je vais aller voir à côté

Si une autre existe pour partager.

lescoursjulien.com

Pages Facebook : Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire