Poésie d’amour (4): Sisyphe.

lescoursjulien.com

Avant-propos: 

J’ai quitté ma femme depuis une semaine, persuadé d’être trompé. Depuis, ces poésies portent mes sentiments, mes doutes, mes incompréhensions. Elles décrivent la douloureuse réflexion sur l’amour et la séparation. 

Bien qu’elles me servent évidemment de catharsis, de médium pour exorciser ma colère et ma tristesse, elles constituent aussi, du moins je l’espère, un partage. J’espère réussir à mettre des mots pour ceux qui vivent ou ont vécu la destruction d’un coeur. 

Poésie d’amour (4): Sisyphe. 

Les jours se ressemblent, comme du déjà-vu 

Tel le titan antique maudit et fourbu.

La même rengaine: métro, boulot, dodo

Et de mon coeur qui saigne, s’échappent les maux.

 

Dormir d’un lourd sommeil solitaire sans rêve

A toute heure une froide colère sans trêve

Voile mon humeur d’un pessimisme obscur

Tellement de la fatalité je suis sûr.

 

Refaire les cents pas, avec l’esprit sans foi

Ressasser le passé récent… Interpréter.

Dans la rue morne observer si je l’aperçois

Par la fenêtre, inutiles regards jetés. 

 

Et puis se battre contre les idées saugrenues

Qu’elle puisse réfléchir, revenir à nous

Et l’imaginer dans les bras de l’autre nue

Sensation d’une pâle éternité de fou. 

 

Je l’ai quittée, pour devenir un Sisyphe. 

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire