Notions de pédagogie : oublier les imposés et les directives.

lescoursjulien.com

Notions de pédagogie : oublier les imposés et les directives.

En fonction des universitaires en vogue, de ceux qui ont l’oreille du ministère, ou de la faculté le magister, l’approche pédagogique change, est influencée. Malheureusement, ces bouleversements dans les programmes ou les méthodes, et plus grave, les manières d’apprendre ou de transmettre, ne produisent pas leurs effets, leurs promesses bénéfiques.

La complexité de la « science pédagogique » s’affirme peu sur l’expérience de masse, mais plutôt sur un protocole de laboratoire spécifique, enclavé, « ivoirisé » par rapport aux enjeux actuels. La recherche n’a pas pour vocation de directement, immédiatement s’appliquer dans le monde réel, concret, complexe et différent des conclusions de « laboratoire ». En usant d’une métaphore mécanique, la formule 1 a apporté des avancées pour nos automobiles quotidiennes, mais avec discernement : nous ne conduisons toujours pas à 300km par heure dans des bolides réglés comme des montres suisses. Effectivement, nous ne sommes pas tous (c’est un euphémisme) des Schumacher, Prost, Fangio ou Hamilton, entourés par les meilleurs ingénieurs et ouvriers au monde…

Tous les classements le montrent, l’éducation publique dans ce pays baisse, plutôt l’instruction. Au lieu de prendre le problème à la racine, on rejette sur « l’autre », pléthorique, une hydre à plusieurs têtes : les professeurs, les parents, l’état, la société (vague), les écrans…peut-être l’appauvrissement et le déclin de notre pays, visible dans d’autres domaines comme trouver un vaccin ou la vaccination même…

Rien ne saurait par contre s’opposer, résister à l’exigence d’une éducation. Le futur est constitué par les plus jeunes, par les générations qui vont grandir, construire, détruire, protéger,….décider. La transmission redevient fondamentale. Les gens, de différents âges, de couleurs diverses, de religions du Livre ou non, de pays proches et lointains, de la poignée de main à Instagram, de la parole orale à l’écrit, des signes de main au non-dit, de l’apparence à l’intransigeance, de l’honnêteté aux manigances.

La Pédagogie : transmettre des connaissances, expliquer un savoir-faire, qui servira toujours, un savoir-être, qui dépend de multiples facteurs, plus incertain. La Pédagogie doit féconder d’outils. Notre individualisme forcené en usera simplement. Mais il ne faut pas renoncer à l’exception, il ne faut pas renoncer à Molière ou à Pasteur. L’éducation dans notre territoire, dans notre histoire, dans nos réussites et nos croyances, notre aspiration à un futur meilleur paraît la Sublime Porte de sortie.

Voyons donc comment faire comprendre Molière, La Fontaine, Corneille ou Racine, au lieu de les défigurer. Laissons la chance à des enfants ou des adolescents de lire des gens intelligents. Expliquons, non n’interdisons.

Notion de pédagogie : adaptation.

(À suivre sur lescoursjulien.com)

lescoursjulien.com

Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahho.fr

Laisser un commentaire