Mouvement littéraire : le Nouveau Roman.

lescoursjulien.com

(Cliquez sur le lien pour l’article en entier)

Mouvement littéraire: le Nouveau Roman.

Epoque : deuxième partie du XX ème siècle, plus particulièrement des années 1950 aux années 1970

Contexte historique : Après-guerre. Génération du baby-boom avec remise en cause de l’ordre traditionnel.

Auteurs majeurs : Michel Butor (1926-2016), Alain Robe-Grillet (1922-2008), Nathalie Sarraute (1900-1999), ou Jean Ricardou (1932-2016)

Œuvres majeures : La Modification, Essais sur le roman (Butor, 1957, 1964), La Jalousie, Pour un nouveau roman ( Robe-Grillet, 1957, 1963), Tropismes, L’ère du soupçon  (Sarraute, 1939 puis 1957, 1956), Problèmes du nouveau roman (Ricardou, 1967)

Genre littéraire dominant : le roman.

Devise : « Le roman n’est désormais plus l’écriture d’une aventure, mais l’aventure d’une écriture » (Ricardou, 

Le Nouveau Roman regroupe une génération de romanciers après la seconde Guerre Mondiale. Ils diffèrent par leurs œuvres, ne possèdent pas un chef de file, ni code, ni manifeste. Ils partagent un refus du roman traditionnel, une envie de changement, de rupture littéraire. La plupart sont publiés aux Éditions de Minuit.

Il s’agit de rompre avec le roman « balzacien ». Inspirés et guidés par l’oeuvre de Proust, les auteurs du Nouveau Roman se détachent de leurs devanciers. Déjà, ils s’écartent de toutes les formes d’engagement politique, ou idéologique pour se concentrer sur les enjeux littéraires (alors que Camus ou Sartre sont à l’époque des romanciers très engagés).

Ensuite, et surtout, il remettent en cause la prééminence des personnages et de l’histoire dans un roman. Un roman, traditionnellement, se présente sous la forme d’une fiction qui développe une histoire avec des personnages caractéristiques. Dans le Nouveau Roman, le personnage se trouve réduit parfois à sa plus simple expression: absence d’identité, simple silhouette, pas de statut social. Par exemple, dans La Jalousie de Robe-Grillet, la femme du personnage principal est appelée A. On est donc loin du personnage héroïque.

De plus, l’histoire avec ses codes, son schéma, sa chronologie est bouleversée. La psychologie des personnages importent plus que les anecdotes. La description précise des lieux et des objets l’emporte sur celle des actions. Ainsi, La Modification de Butor conte le changement d’état d’esprit d’un homme pendant les 21 heures de son trajet en train de Paris à Rome. Il ne se passe rien d’autre que la description de ce que pense cet homme pendant son voyage.

Le Nouveau Roman se disperse ensuite durant les années 1970. Ses auteurs voguent vers d’autres aventures littéraires, parfois plus traditionnelles. Le reproche récurrent fait au Nouveau Roman est son absence d’histoire, est qu’il ne se passe rien, est son vide apparent. Cette critique fut vivement contestée, notamment par Alain Robe-Grillet dans son essai Pour un nouveau roman (1963) :  « Cependant, c’est un tort de prétendre qu’il ne se passe rien dans les romans modernes ».

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire