L et J, Une histoire sentimentale(25): Épitaphe amoureuse, Un petit lit, épisode 25

lescoursjulien.com                   Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

L et J Une histoire sentimentale(25): Épitaphe amoureuse, Un petit lit, épisode 25❤

Retour une nouvelle fois à un passé ancien, car tout de même il y eut plein de beaux moments, car aussi j’ai du mal à toucher notre passée intermédiaire. Je suis entre l’Antiquité, le passé récent et le présent.

Nous avons, depuis nos premiers émois, toujours partagé le même toit jusqu’à récemment. Au tout début, nous écoutions une partie de la nuit des chansons françaises de Barbara, Reggiani, ou Moustaki. Ma mère était l’arbitre de nos harmonies chansonnières.

L. embrassa une formation de projectionniste, métier à l’abandon aujourd’hui. Avec son premier contrat en alternance, elle prit un appartement, une chambre de bonne sans autre douche qu’un tuyau à Paris. Boulevard Voltaire, onzième arrondissement de bohème pour moi toujours maintenant, les clefs du paradis résonnent dans ce lieu jadis si vivant. Pour lit, elle prit celui de son adolescence chez ses parents. Un petit lit une place, qui ne prenait pas de place.

J’étais évidemment chez elle la plupart du temps. Nous dormîmes pendant un an dans ce petit lit. L’année suivante, il nous suivit dans notre premier logement. 

Aucun regret, juste des bons sentiments. Le dos en marmelade, les contorsions, le sommeil tardif,  l’impossibilité de mouvement semblent peu de choses face au rapprochement.

Nous possédons des petits gabarits. Nous sommes petits et mignons. Même ainsi, ce petit lit restait trop petit. Pourtant, notre proximité exhalait quelque chose de touchant. Nous ne fûmes jamais si proches d’une autre personne. Nous ne fûmes jamais si proches que de nous deux en même espace et temps. 

Je garde de ces positions de fakir un souvenir incandescent, comme si les lombaires en compote était une bénédiction, un souvenir de jeunesse à chérir. 

Boulevard Voltaire dans le XI ème arrondissement, la vie coulait douce et le lit n’avait qu’une place, si petit que nous étions entrelacés, sans le vouloir, par le destin énamouré.

Terminons par une petite poésie :-)❤️

Poésie d’amour: Dormir avec L.

Dans un petit lit
Deux oisillons faisaient leur nid
Ils ne pensaient à rien
Ils s’aimaient de rien
Ils vivaient l’amour pas à pas
Comme si le reste n’existait pas.

Les orages passaient
L’amour triomphait
Leurs yeux toujours s’illuminaient
L. et J. ensemble dormaient.

Et à découvrir aussi les 13 premiers épisodes d’Épitaphe amoureuse: L et J, Tous les épisodes d’Épitaphe amoureuse.

lescoursjulien.com

Page Facebook: CoursJulien

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

1 commentaire sur “L et J, Une histoire sentimentale(25): Épitaphe amoureuse, Un petit lit, épisode 25”

  1. Ping : L et J Liens podcasts Epitaphe amoureuse(25): Un petit lit, épisode 25 - Les Cours Julien

Laisser un commentaire