L et J, Une histoire sentimentale(19): Épitaphe amoureuse, Épître à L., épisode 19❤️

lescoursjulien.com           Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

L et J, Une histoire sentimentale(19): Épitaphe amoureuse, Épître à L., épisode 19❤

À Madame mon aimée,

Madame, depuis quatre mois, nos liens sont distendus, ils n’existent plus dans le réel. Vous décidâtes, après des innombrables semaines de torture, de porter le coup fatal, l’estocade finale. Dans une ultime tromperie machiavélique et cynique, que je dus moi-même découvrir, vous organisâtes dans et sur mon dos votre départ fomenté avec votre dernier amant patenté.

Madame, vous eussiez eu plus de dignité à ne plus rien me cacher, mais vous oubliâtes certainement jusqu’au point de naissance de mon existence. Madame, mon amour pour vous, que vous ne contesterez pas je pense, si ce n’est la teneur, du moins la profondeur, n’avait à souffrir autant de dissimulations, de cruautés déplacées et de trahisons. Que je commisse des erreurs, même des fautes tragiques, je n’eus jamais l’impudence de mon côté de les nier. Vous eurent l’impudeur de montrer les vôtres au tout-venant sans me les présenter.

Madame, vous tranchâtes en conscience et en entendement éclairé  de me faire du mal. Vous n’évaluâtes que les conséquences pour vous et votre dernier amant, vous ne pensâtes jamais à votre aimé de plus de quinze années jusqu’au bout du bout, et pourtant, moi votre serviteur dévoué, je le fis vis-à-vis de vous jusqu’à la fin, vous le savez.

Madame, vous revînmes plusieurs fois vers moi, à dormir dans la même couche, à me dire vos indécisions, à nourrir mon imagination, sans jamais me parler de la vérité, en sachant très bien que je vous aimais. Vous prîtes mon amour pour de la faiblesse ou de la roupie de sansonnet. Vous eussiez préféré, comme vos amants le pratiquaient, indifférence, froideur et fermeté. Vous ne sûtes trier entre la beauté de mes sentiments et les errements de mon humeur, brasier incessant de vos actes inconstants. Vous utilisâtes ma sincère passion pour dépasser vos lâchetés et indécisions et taire vos liaisons. Vous poussâtes la plaisanterie jusqu’à m’accabler de reproches, m’engloutir de griefs pour m’enfermer dans une culpabilité qui absorbait la vôtre pour le confort de vos sacro-sainte infidélités.

Madame, ma colère est profonde et ma tristesse immense. Mais l’incompréhension les recouvre, car je vous connus autre. Je ne puis imaginer que votre comportement récent, eu égard à la longueur de notre amour, ne soit votre ancienne ou nouvelle essence, qu’il ne définisse votre être, votre âme et votre cœur. J’ai trop de respect pour moi pour penser m’être trompé à ce point. J’ai trop de respect pour vous pour penser que ce que vous fîtes soit le chemin de vos souhaits naturels.

Puis Madame, s’il faut tout de même vous dire ces choses, je reste pour l’éternité certain d’aimer la meilleure partie de vous et lui être dévoué. J’ai toujours pour vous plus de coeur que de rancoeur, de mots doux que de médisances, d’envies d’avenir que de relents du passé. Vous eussiez fait preuve de courage, passé les inévitables orages, j’avais force et cohérence pour de nouvelles pages de notre romance. J’écris celle-ci, et je vais continuer. Elle mérite d’être contée.

Madame, après m’avoir trompé, Détrompez moi!

De J. à L.

(À suivre…) À écouter en podcast : L et J, liens podcasts Épitaphe amoureuse (13): La sincérité et l’amour, épisode 13❤

lescoursjulien.com

Page Facebook: CoursJulien

Twitter: @lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

 

1 commentaire sur “L et J, Une histoire sentimentale(19): Épitaphe amoureuse, Épître à L., épisode 19❤️”

  1. Ping : L et J Liens Podcasts Épitaphe amoureuse(19): Épître à L., épisode 19❤️ - Les Cours Julien

Laisser un commentaire