Histoire littéraire (2): La Comédie-Française.

lescoursjulien.com

Histoire littéraire (2): la Comédie-française.

La Comédie-Française, appelée aussi le Théâtre français ou la Maison de Molière, est une institution créée en 1680 par Louis XIV, sept ans après la mort de Molière. Elle réunit dans une société la troupe de Molière, la troupe du Marais (qui vont former dans un premier temps la troupe du Roi au théâtre Guénégaud dans le VI ème arrondissement à Paris), puis en 1680 s’ajoute la troupe de l’Hôtel de Bourgogne. Dans un premier temps, vingt-sept comédiennes et comédiens en font partie, et se partagent les bénéfices sur les recettes.

Le décret royal de 1680 octroie à la Comédie-Française le monopole dans les représentations en français: des pièces de Corneille, Racine, Molière…sont jouées. A partir de 1682, des subventions royales sont allouées à la société qui est toujours au théâtre Guénégaud. Elle résiste aux attaques d’autres troupes, notamment celle des Italiens, qui cherchent à casser le monopole sur le théâtre français.

En 1789, à la Révolution, le nom est changé en Théâtre de la Nation, et la pension royale est supprimée. L’année suivante, le monopole sur le théâtre français est suspendu, et à partir de 1799, la troupe s’installe dans la salle Richelieu, dit Théâtre de la République, près du Louvre, dont elle ne bougera plus (sauf pendant des périodes de travaux ou rénovations).

Ses statuts évoluent avec en 1804 la signature d’un nouvel acte de société, puis surtout en 1812 avec le fameux décret de Moscou signé par Napoléon qui rétablit partiellement le monopole de la Comédie-Française sur le théâtre français. En 1849, Napoléon III crée la fonction d’administrateur afin que la société soit mieux organiser financièrement. Son fonctionnement reste à peu près le même aujourd’hui.

Possédant jusqu’à la Révolution le monopole du théâtre français, la Comédie-Française subissait des critiques l’accusant de conservatisme. Cependant après l’Empire, elle s’ouvre à des auteurs contemporains, et est d’ailleurs le « théâtre » de la bataille d’Hernani en 1830, lors de la première représentation de la pièce d’Hugo qui par son romantisme (moderne à l’époque) se libère du carcan des règles du classicisme. Aujourd’hui, elle possède un répertoire vaste et ouvert aux auteurs et metteurs en scène étrangers, ainsi qu’aux retransmissions audiovisuelles. La vieille maison du théâtre français continue d’innover tout en restant le gardien de la tradition théâtrale.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact:lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire