Grammaire(9): les propositions subordonnées relatives.

lescoursjulien.com

Grammaire(9): les propositions subordonnées relatives.

Une proposition est un bout, un morceau de phrase articulé autour d’un verbe. À chaque verbe correspond une proposition.
Ici, nous étudions les propositions subordonnés relatives. Elles réfèrent à un nom, un groupe nominal ou un pronom. Généralement, on les classe dans les expansions du nom, comme l’adjectif ou le complément du nom.
La proposition subordonnée relative possède aussi une fonction, celle de complément de l’antécédent. Elle complète le nom, groupe nominal, ou pronom placé avant elle. Elle est introduite par un pronom relatif, qui possède lui aussi une fonction: qui, que, dont, où, lequel, auquel….

Une proposition subordonnée relative complète donc un nom, un groupe nominal ou un pronom, mais jamais un verbe. Elle complète ce qui est placé avant elle.

Exemples:

« Je vois le chat qui miaule. », (proposition subordonnée relative, complément de l’antécédent « le chat », « qui »: pronom relatif reprenant « le chat », sujet)

« Je vois le chat que je connais »( proposition subordonnée relative, complément de l’antécédent « le chat », « que » pronom relatif, COD)

« Je vois le chat, dont je t’ai parlé »,(proposition subordonnée relative, complément de l’antécédent « le chat », « dont » pronom relatif, COI)

« Je vois le chat où il était la dernière fois. »(proposition subordonnée relative, complément de l’antécédent « le chat », « où » pronom relatif, complément circonstanciel lieu).

« Je vois le chat auquel je pensais. »(proposition subordonnée relative, complément de l’antécédent « le chat », « auquel » pronom relatif, COI).

lescoursjulien.com

Pages Facebook: les cours Julien, ou bac de français.

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire