Grammaire (21): interjection.

lescoursjulien.com

Grammaire (21):l’interjection.

L’interjection constitue l’une des neuf catégories grammaticales, natures de mots. Elle est invariable, généralement expressive (suivie d’un ! ou?), et ne dépend pas d’autres mots de la phrase. Souvent d’ailleurs, elle constitue une phrase à elle seule, un mot-phrase.

Elle peut néanmoins être composée de plusieurs mots, et admettre des compléments. Elle présente encore la particularité de pouvoir être redoublée. On peut décomposer les interjections en trois grandes catégories:

transmettre une information, un message, une invitation, un ordre à un interlocuteur: allô?, bonjour, bravo!, chut!, gare!, halte!, oui, non, si, stop!…

Exprimer une sensation ou un sentiment: Aïe!, Ah!, Bien!, Chic!, Flûte!, Hein!, Mince!, Miam miam!, Mince!,  Oh!, Ouille!,Tiens! Tiens!,Zut!….

Imiter un bruit (on peut les caractériser d’onomatopées): Baam!, Boum!, Bzzz, Paf!, Plouf!, Pffft, Splash… (souvent dans les BD)

Comme déjà énoncé, une interjection peut admettre des compléments :

Gare aux loups! Bonjour à tous!

Elle peut être juxtaposée à une phrase:

Mince, j’ai raté la sortie.

Elle est toujours invariable, même pour allez, mon œil et tiens. 

Allez! Accompagne moi.

Elle peut être redoublée, voire plus.

Ouille, ouille, ouille! J’ai mal.

De manière générale, l’interjection appartient au langage oral, ou au dialogue écrit, et elle ne possède pas de fonction.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français.

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire