Forme fixe: la maxime.

lescoursjulien.com

Forme fixe: la maxime.

La maxime tire ses lettres de noblesse du siècle classique. Les Anciens exprimaient déjà des sentences, des préceptes de vie en quelques lignes. La maxime s’en détache un peu avec un caractère plus psychologique et philosophique. Elle cherche à faire réfléchir sur les travers humains, plus qu’à les dénoncer ou qu’à énoncer des règles de vie.

La Rochefoucauld (1613-1680) fait de la maxime un genre littéraire avec son œuvre Les Maximes (1664). Le classicisme de l’exercice apparaît dans la brièveté et l’aspect moralisateur des propos. Elle vise à démasquer les petits esprits vaniteux, embourbés dans une préciosité de façade, qui ne possèdent pas de profondeur au-delà des apparences. Souvent, l’ironie, le parallélisme de construction ou le paradoxe sont employés pour interpeller le lecteur, et le mener à réfléchir.

La Rochefoucauld fait des émules , et la maxime continue à exister au XVIII ème siècle avec Vauvenargues (Réflexions et maximes, 1746), ou Chamfort (Maximes et Pensées, Caractères et Anecdotes, 1795). À noter qu’à l’époque de La Rochefoucauld, La Bruyère refuse la qualification de maximes pour ses Caractères, estimant qu’ils représentent plus une illustration qu’une prescription, qu’un conseil de vie.

Exemple:

Nous avons plus de force que de volonté ; et c’est souvent pour nous excuser à nous-mêmes que nous nous imaginons que les choses sont impossibles. (La Rochefoucauld).

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français.

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire