Football, superligue une aberration (1): l’asservissement des autres clubs.

lescoursjulien.com

Football, superligue une aberration (1) : l’asservissement des autres clubs.

La superligue: pourquoi est-ce un problème ?

Le football est le premier sport au monde en terme de pratiquants et de spectateurs. Il est le seul sport à posséder une compétition mondiale organisée sur un mois en-dehors de la sphère olympique. Universel, il se joue aussi bien entre nations qu’entre clubs.

Le football des équipes nationales historiquement, ainsi que dans l’avènement des grands joueurs  se partage entre l’Europe, l’Amérique du Sud, et de plus en plus l’Afrique. Seulement concernant les clubs, l’épicentre est clairement européen. Le niveau sportif, la puissance économique sont largement en faveur des clubs du vieux continent, qui attirent presque tous les plus grands talents. Et la ligue des champions constitue la compétition phare des clubs européens.

Souvent remaniée depuis sa création, elle génère des histoires, des parcours, des émotions qui restent dans la légende du football. Cette mémoire tient à la difficulté de la gagner, et aux confrontations homériques entre grands clubs, ou aux surprises avec les victoires d’un David contre un Goliath. En effet, le football, sport avec peu de points, permet beaucoup plus que dans les sports américains, que dans les autres sports collectifs, de voir des surprises. Aléatoire dans son arbitrage (même avec la VAR), dans son déroulement (les fameux billards dans la surface), dans son dénouement (1-0 peut suffire), dans son adversité (individualités contre une équipe soudée), la magie opère quand le cours du destin est renversé. Même si les plus puissantes nations ou les clubs les plus riches gagnent le plus souvent, chaque match comporte un risque, une marge d’erreur beaucoup plus conséquente que dans les autres sports.

Et c’est cette marge d’erreur, qui fait pourtant l’émotion de ce sport, que les dirigeants de grandes instances souhaitent amoindrir, voire supprimer. Afin d’offrir le plus beau des paquets sans préjuger du cadeau à l’intérieur, l’augmentation du nombre de nations en phase finale des tournois internationaux réduit l’intérêt pour les qualifications, autrefois âpres et indécises. Conserver des équipes comme l’Italie ou les Pays-Bas (pas présents à la dernière coupe du monde) semblent l’emporter sur la réalité sportive. De la même manière, il faut à tous prix proposer un plateau comportant Manchester United ou le Milan, alors qu’ils n’avaient finalement tout simplement pas le niveau pour se qualifier…

En-dehors de l’aspect méritocratique ou financier, une compétition ne doit-elle pas proposer ce qu’il y a de mieux? Une ligue des champions ne doit-elle pas engager les meilleurs ? Le football de clubs en Europe depuis le début du XXI ème siècle concentrent déjà dans quelques grandes écuries les meilleurs joueurs. On assiste à une « NBAnisation », à une course à l’armement, qui n’assure pas pourtant la victoire, car elle n’assure pas un meilleur jeu… Une ligue fermée donnerait-elle de meilleurs matchs? Pas certain.

Mais ce qu’il y a certainement de plus incertain, c’est le pouvoir de décision de cette superligue. Qui sera « invité », en fonction de quels critères ? SURTOUT, la répartition des finances supplémentaires sera décidée par les 12 clubs fondateurs. Ils peuvent donc les changer à leur convenance. Les règles n’existent plus. Une fois qu’une instance privée décide de la répartition des droits pour des championnats, rien ne leur interdit en fonction de leurs nécessités de les diminuer. Le Real, Liverpool, Manchester United, l’Inter Milan et consorts vont décider des miettes  restantes pour le FC Séville, Leicester, ou Bergame. Quand ils voudront plus, ils auront moins. Le mot est régulation . Ici elle disparaît au profit de la volonté de ceux qui ont le « ticket », qui peuvent changer chaque année la redistribution, et décider comme une épée de Damoclès de la vie ou de la mort de clubs. Impossible à imaginer. Même une organisation inter-étatique déficiente apparaît meilleure qu’une collusion des plus riches avides. Chacun son avis. À suivre l’intérêt sportif…

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire