Conte de Noël (6): Les petits chats et la boucle d’oreille enchantée. Épilogue :-)

lescoursjulien.com

  Conte de Noël (6), épilogue: Les petits chats et la boucle d’oreille enchantée.

Le Père Noël était passé durant la nuit. Les enfants se réveillaient avec des rêves de cadeau. Les maisons s’animaient de cris heureux et impatients. Dans la joie et la bonne humeur, les petits de partout découvraient les milliers de jouets déposés. 

Pour Fierbidon et Jolibidon, l’attente était encore longue. L. ne rentrerait que le soir pour découvrir son cadeau, la boucle d’oreille enchantée. En attendant, ils faisaient les cents pattes dans l’appartement. L. ne leur avait pas laissé une pâtée de Noël. Ce 25 Décembre serait le dernier jour de mésentente et de peine. 

En fin de journée, ils entendirent grincer la porte d’entrée. Leurs petits cœurs se soulevèrent. Elle rentrait avec ses cadeaux. Elle ne remarqua pas tout de suite le minuscule paquet au pied du sapin. Puis, elle porta son regard dans la bonne direction. Elle fut surprise et curieuse: « – Que fait donc ce tout petit paquet ici? Je suis grande et ne crois pas au Père Noël. Qui a pu le déposer là ? ». Elle se posait plein de questions. 

Elle prit le paquet et l’ouvrit: « – Mais, c’est ma boucle d’oreille! s’écria-t-elle toute seule. ». Elle se souvint l’avoir retirée il y a plus de deux années. C’était un geste empli de symbolisme, un rite de passage vers une nouvelle vie. Elle la retrouvait maintenant. Comme c’était étrange. Les petits chats la regardaient. Ils sentaient son trouble.

Elle inspectait entre ses doigts la boucle d’oreille. Elle ouvrit le fermoir, et la replaça à son oreille. Tout revint! Tous les beaux souvenirs avec J. Les doutes, les rancœurs, les aigreurs s’effacèrent. Elle fut environnée d’un halo de lumière. La fatigue, les traits durs de son visage, les soucis disparurent. 

Au même moment, la porte bougea. J. apparut. Il avait l’air à la fois triste et en colère, comme il l’était depuis maintenant trop longtemps. Il releva la tête et vit L. avec sa boucle d’oreille. Elle lui souriait. Elle était de nouveau à ses yeux si belle! Il la trouvait transformée. Dans son cœur et sa tête, il retrouvait la bonne fée qu’il avait connue pendant tant d’années. Il se dit que ce que lui avait fait L. de mal était insignifiant. Il lui sourit tel un enfant. 

L. oublia les mots durs de J. et n’eut qu’une seule envie, se laisser bercer dans ses bras:

« – Bonjour, dit-elle avec un soleil dans les yeux.

  – Bonjour, murmura-t-il avec sa voix qu’elle aimait tant.

  – Je suis désolé pour le mal que je t’ai fait, répondirent-ils exactement en même temps!

  – J’arrête les bêtises J. 

  – J’arrête les piques L.

  – Bon, on a du travail. Faut ranger ici

  – Oui. »

Nos deux petits chats étaient aux anges. Ils voyaient leur deux maîtres se sourire avec des étoiles dans les yeux. Ils vinrent vers eux. L. caressa Joli, J. caressa Fier. Les deux ronronnaient très fort. 

L. ne partit pas dans son nouvel appartement. J. revint chez eux. Et ils se mirent à écrire ensemble de belles histoires. La boucle d’oreille enchantée fut gardée précieusement dans une boîte à bijoux rose. Peut-être qu’elle ne servirait plus jamais, car L. et J. n’oublieraient plus qu’ils s’aimaient depuis leur jeunesse, et protégeraient dorénavant ce cadeau avec douceur et tendresse.

Les deux petits chats perdirent leur intelligence. Ils redevinrent des petits bidons qui ne faisaient juste que dormir dans des cartons, manger des croquettes, et ronronner sur les jambes de leurs maîtres-:) 

Si tous les bidons du monde pouvaient se donner la papatte à chaque seconde

Y aurait un peu plus de bonheur sur terre.

Fin.

Darling.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

1 commentaire sur “Conte de Noël (6): Les petits chats et la boucle d’oreille enchantée. Épilogue :-)”

  1. Ping : L et J, liens podcasts Conte de Noël (6): Les petits chats et la boucle d’oreille enchantée, épisode 6, épilogue❤️ - Les Cours Julien

Laisser un commentaire