Conte de Noël (4): les petits chats et la boucle d’oreille enchantée.

lescoursjulien.com

 Conte de Noël (4):les petits chats et la boucle d’oreille enchantée.

Les petits coussinets roses et noirs de nos deux compagnons s’activaient en tous sens. Entre les petites oreilles pointues et touffues et jusqu’à leurs truffes roses s’agitaient des neurones bottés prêts à prendre la poudre d’escampette. 

Des ailes pour voler et pas pour attraper les ailes de poulets. Voilà ce qu’il leur faudrait. Mais, ils ne les avaient pas. Ils firent plusieurs fois le tour du sapin avec des incantations de petits bidons pour le dieu des petits chats, en griffant les airs, remontant la queue et agitant leurs moustaches. Ils mirent une pagaille de tous les diables dans le dressing de L.. Ils lacérèrent aussi des sacs. Ils exprimaient leur peine et impuissance de multiples manières. 

L. ne comprenait pas. Prise entre son travail, ses préparatifs, ses peines, ses attentes et ses rêves, elle ne pouvait voir ce qui se fomentait. Elle décida de sortir faire un tour pour le déjeuner du 23 Décembre. Les deux compères en profitèrent et se faufilèrent avec célérité par la porte entrebâillée. Ils sortirent dans la rue à toute vitesse. Elle ne put les rattraper. Ils gambadaient langues pendantes à la recherche de la gare, et surtout le coeur emballé par les voitures, les feux de circulation, les gens…ils n’étaient pas habitués à tout ce tintamarre ces petits chats d’appartement pour qui la terrasse était un terrain d’entraînement!

Ils trouvèrent la gare. Embarquement immédiat pour Saint-Lazare! Les gens les regardaient avec surprise et incrédulité. Fier et Joli s’assirent sur deux places. Ils ne leur restaient plus qu’à présenter leur billet:-) Saint-Lazare, direction le métro, mission : retrouver J., lui parler (c’est à dire miauler). Surtout, créer un électrochoc pour qu’il revienne. Dans le métro, encore pire que le train, du monde partout zigzaguer entre des pieds, des jambes et des sacs, entendre la sonnerie des arrêts aux stations, ils continuaient juste poussés par leur mission. 

Ouf, Jolibidon avait repéré la station. Ils descendirent au bon moment. Pas de contrôleurs, encore heureux, ils n’avaient pas de billet. Cependant, comment retrouver J. dans cette jungle? Ils ne savaient pas…. Fier et Joli refirent une petite prière au dieu des petits chats… (À suivre) darling_jf@yahoo.fr

(Épisode 1, 2, 3 sur lescoursjulien.com)

 Épisode tardif aujourd’hui et non placardé ou distribué dans des gares, pour cause de covid de votre serviteur:-) Faites attention si vous voyez la famille!

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire