Conseils pour améliorer sa rédaction, son expression écrite (36): supprimez les « de » inutiles.

lescoursjulien.com

Conseil pour améliorer sa rédaction, son expression écrite (36): supprimez les « de » inutiles.

(Cliquez sur le lien si vous souhaitez lire l’article en entier)

Attention, dans tous les autres cas non évoqués, non vus dans cet article, le « de » reste évidemment!

Souvent à l’oral, ou à l’écrit, on a tendance à rajouter derrière un verbe, un adverbe ou devant des expressions la préposition « de ». Attention, car cela peut être lourd et maladroit, mais peut aussi s’avérer être une faute!

« de » à supprimer:

Avant trop, ne mettez pas « de »:

Il rêve trop. Et pas: Il rêve de trop.

Il fume trop. Et pas : Il fume de trop.

Sauf: dans deux expressions : Il est de trop. Et avec l’argent: Elle a été payée trente euros de trop.

Avec l’expression « ne faire que », ne pas mettre « de » derrière :

Il ne fait que me contrarier. Et pas: il ne fait que de me contrarier.

Elle ne fait que mentir. Et pas: elle ne fait que de mentir.

Devant un adjectif ou un participe passé, à éviter:

Nous avons encore un chat perdu. Et pas: nous avons encore un chat de perdu.

Il y a une place libre. Et pas: il y a une place de libre.

Sauf dans les cas suivants: après « en » Nous en avons trois de libres; après ne…que: Il ne vend qu’une chose de jolie dans sa boutique.; et « de » reste présent dans les expressions « rien de », « de plus », « quoi de » même devant un adjectif : Il n’existe rien de mauvais chez cette personne.

– Évitez d’alourdir vos phrases dans ces deux cas:

Préférez « par » à « de par »: Il est arrivé par le train. Plus léger que: il est arrivé de par le train.

Préférez « que » à « de ce que » après avoir peur, s’inquiéter, s’étonner, se plaindre… : J’ai peur qu’il rate son train. Et pas: J ai peur de ce qu’il rate son train.

Attention: quand « ce » reprend un nom ou un groupe nominal, alors la subordonnée introduite par « que » est une subordonnée relative, et la locution « de ce que » doit être employée : Il m’a fait du mal. Je me plains de ce qu’il m’a fait. ( ici « ce » reprend « mal », donc relative).

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français.

Twitter: @lescoursjulien.

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

 

Laisser un commentaire