Conseils pour améliorer sa rédaction, son expression écrite (35): bien employer « qu’est ce que ».

lescoursjulien.com

(cliquez sur le lien si vous voulez voir l’article en entier)

Conseil pour améliorer sa rédaction, son expression écrite (35): « Qu’est ce qui, que… ».

– Tout d’abord, évitez absolument à l’écrit, comme à l’oral la formule « Qui c’est qui..? » ou encore plus « Qui qui… ». La première est grammaticalement fausse, car le sujet ce n’est pas inversé. La seconde appartient véritablement au langage familier.

– Ensuite, afin d’alléger votre expression, préférez, quand c’est possible une inversion simple du sujet à l’emploi de la locution pronominale « Qui est-ce qui, que… »:

ainsi, on préférera « Qu’y a-t-il? » à « Qu’est-ce qu’il y a ? », ou encore « Que mange-t-on? » à « Qu’est-ce qu’on mange », et « Qu’as-tu fait? » à « Qu’est-ce que tu as fait? ».

– Sachant que la locution pronominale « Qu’est ce que, qui.. » sert à renforcer l’interrogation, elle possède l’utilité d’insister sur une personne par exemple ou sur l’importance de la question. De plus, cette locution doit s’employer lorsque l’interrogation porte sur un animal ou une chose (en effet, on ne pose pas une question du type :Quoi est…?, donc Qu’est-ce qui est…?):

Qui est-ce qui a pris mes clefs? (Insistance sur l’urgence de la question, l’importance de l’identité de la personne, traduit l’énervement avec la forme renforcée « Qui est-ce… »)

Qu’est-ce qui sert à ouvrir une porte? ( une clef est un objet, donc la locution « Qu’est-ce qui.. » est obligatoire pour poser la question).

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français.

Twitter: @lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire