Citations célèbres: « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir? », Perrault, 1697.

lescoursjulien.com

Citations célèbres: « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir? », La Barbe bleue, Charles Perrault, 1697. 

Cette célèbre phrase qu’on entend reste souvent mystérieuse quant à son origine. Elle provient du conte de Charles Perrault La Barbe bleue. dans cet apologue, ce court récit avec une morale, Barbe bleue, un riche bourgeois, à l’aspect monstrueux causé par sa barbe bleue, épouse une jeune femme.

Il traîne derrière lui une réputation terrible, car ses précédentes femmes ont disparu. Après le mariage, il part en voyage et confie à sa nouvelle femme, un trousseau de clefs en lui interdisant d’en utiliser une. Évidemment, elle va ouvrir la porte interdite, et découvrir les cadavres des anciennes femmes de Barbe bleue pendus dans une pièce.

Barbe bleue revient par surprise et s’aperçoit que sa femme lui a désobéi. Elle est tombée dans le piège tendu. Il lui annonce donc qu’il va la tuer elle-aussi. Elle implore un sursis, qu’elle obtient, pour prier. Elle espère en fait l’arrivée imminente de ses deux frères. Et pendant le temps qu’il lui reste, elle demande à sa sœur Anne de regarder au loin si les deux frères arrivent, d’où la demande : « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir? ». 

Cette formule traduit à la fois l’espoir, et la peur que le temps imparti ne permette pas son sauvetage. La réponse sempiternelle de la sœur Anne : « Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l’herbe qui verdoie. » incite au pessimisme, au désespoir. Cependant, les frères arrivent à temps et tuent Barbe bleue.

Le nom de Barbe bleue renvoie à des traditions orales, mais il est indéniable que le personnage est inspiré d’Henry VIII, roi d’Angleterre de 1509 à 1548, qui avait eu six femmes dont quatre mortes dans des circonstances dramatiques. Sa barbe rousse fournie, sa carrure imposante, et sa consommation de femmes offrent de nettes ressemblances avec le personnage fictif de Barbe bleue.

La citation peut se retrouver aujourd’hui dans certaines situations qui traduisent une impatience mêlée de fatalisme dans l’attente de quelque chose.

Cela fait une heure que nous attendons le bus, Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir? (En s’adressant à l’amie à côté de soi…)

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

1 commentaire sur “Citations célèbres: « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir? », Perrault, 1697.”

  1. Ping : Citations audio-podcast: « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir? », Perrault, 1697. - Les Cours Julien

Laisser un commentaire