citation: Sitting Bull environnement

Citation: « Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson. Alors, ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas. »

 

La citation apparaît, avec le recul, prophétique. Ce grand chef sioux du XIX ème siècle, qui avait été une figure de la résistance à la conquête des terres indiennes par les Américains, décrivait ainsi un mode de vie européen fondée sur le capitalisme de la révolution  industrielle totalement à l’opposé de celui des Amérindiens attachés à la Nature et à ces cycles.

Derrière ces quelques mots, nous pouvons à l’évidence comprendre le mépris et la colère de l’oppressé pour son oppresseur. Cependant, avec plus d’un siècle de recul, ces paroles font écho à nos préoccupations.

Les colons blancs européens ne sont plus les seuls responsables d’une pollution avide d’espace et dévoreuse de bien-être. Nous sommes aujourd’hui tous concernés. Et le « Ils » de la citation englobe maintenant les « puissants »: les entreprises multinationales,et les décideurs politiques; et aussi les particuliers: les consommateurs.

En effet, quand la forêt tropicale aura disparu, quand les océans seront vides de poissons, et que les terres rares auront pollué les terres abondantes et fertiles, que restera-t-il? Rien, sinon de l’argent, et malgré toutes les avancées technologiques du monde, l’argent ne pourra au mieux payer un avenir acceptable qu’à une petite minorité.

Une citation prophétique.

Laisser un commentaire