Biographie simplifiée: Corneille.

lescoursjulien.com

(Cliquez sur le lien pour l’article en entier)

Biographie simplifiée: Corneille.

Corneille:  1606-1684.

Époque : XVII ème siècle, Louis XIII, Louis XIV.

Mouvements littéraires: baroque, classicisme.

Genre littéraire: théâtre.

Auteurs proches: Racine, Molière.

Œuvres principales: L’Illusion comique (1636), Le Cid (1637), Horace (1640), Cinna (1642), Polyeucte (1643), Tite et Bérénice (1670).

 

Jeunesse (1606-1629):

Pierre Corneille naît à Rouen en 1606 dans une famille de la bourgeoisie de robe. Son père est avocat au parlement de Rouen. Aîné de six enfants, son frère Thomas est aussi un dramaturge de renom à l’époque. Entre 1615 et 1622, il effectue ses études chez les Jésuites de Rouen. En 1624, il est reçu avocat à Rouen, il ne plaidera jamais. En 1628, il achète deux offices d’avocat (occupés jusqu’en 1651) celui du roi au Siège des Eaux et Forêts, et celui du roi en l’amirauté de France à la Table de marbre de Rouen. Cependant, il débute rapidement sa carrière littéraire.

Carrière littéraire à succès (1629-1652):

Le succès se manifeste dès sa première pièce comique en cinq actes, Mélite en 1629. Il continue dans la veine de la comédie avec Clitandre (tragi-comédie en 1632), et La Veuve (comédie en 1633). Il s’essaye avec bonheur à la tragédie en 1635 avec Médée. En 1636, il réalise un chef-d’oeuvre de la tragi-comédie avec L’Illusion comique. Il triomphe avec Le Cid en 1637. Malgré le génie de la pièce , une querelle entre anciens et modernes éclate. Il cesse d’écrire pendant trois ans. Et en 1640, il reprend, et écrit Horace et Cinna. Il se marie aussi avec Marie de Lampérière, dont il a six enfants. Ensuite, il est élu dans la nouvelle académie française en 1647. Il écrit de nombreuses pièces durant cette période dont la tragédie Rodogune en 1644, ou Andromède en 1650. Après l’échec de Pertharite en 1652, il renonce au théâtre.

La fin de Corneille.

Il s’oriente vers la traduction avec L’Imitation de Jésus-Christ en 1656. Il revient ensuite au théâtre notamment avec Oedipe an 1659. Son aura, sa gloire paraît cependant dépassée par Racine. Il présente en 1670 Tite et Bérénice, huit jours après Bérénice de Racine, et obtient un succès bien moindre. Sa dernière pièce Suréna en 1674 est un échec. Malgré cette fin de carrière moins éclatante, Corneille reste le dramaturge par excellence du théâtre français. Il s’éteint en 1684.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire