La poésie contre un ennemi invisible

 

lescoursjulien.com

Ennemi.
Quand un ennemi invisible fait toc, toc

Quand un diable tape à nos portes

Quand il ne reste rien d’autre que ne rien faire

Quand il frappe sournoisement

Et que la principale réponse se nomme confinement

Que les arènes combattent de PQ et de pâtes

Que certaines campagnes dorées

Crachent à la gueule des pauvres leurs richesses dorées

Quand des tabacs aux supermarchés

N’existent que des stocks déprimés ou des files anesthésiées

Confiance aux faibles gouvernements décrédibilisés

Ce qui reste d’un empire déprimé

Encore vivant, toujours marchant

Et l’Afrique, et l’Afrique… déprimant..

L’Italie, l’Espagne, la France, les USA,

Et L’AFRIQUE, et L’Inde déjà agonisants…

Quels Calmants?

Celui d’être, de ne pas paraître

Celui de COMBATTRE

Seul et tous à la fois

Un pour tous, et tous pour un un

On n’a pas le choix.
Je n’en sais rien et n’ai aucun pouvoir.
J’agite juste des mots.
Protégez vous tous.
De Dieu, d’Allah, de Yavee, de Bouddha, ou d’autre. Sincère salutation.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: les cours Julien, ou bac de Français.

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire