Poésie : ce qu’il pleure. (Abonnez-vous sur Twitter: @lescoursjulien, ou sur le site lescoursjulien.com:-)

lescoursjulien.com

Poésie: ce qu’il pleure.

Des mains maltraitées à travailler, normal

Des traites ou loyers à payer, ça fait mal

Le réveil, le sous-chef frustré, j’encaisse

Les grèves, les agressions, je laisse

Les cuillers en argent à longueur de journée

Qui expliquent leur vie si torturée…

J’ai envie d’exploser…

Des gilets jaunes, noirs, et sans couleurs

Communistes, catholiques, et frondeurs

Ont défilé pour crier , hurler

Leur haine des élites mondialisées..

Et pourtant,

Et pourtant,  en polo, t-shirt, costume ou chemise

Elles viennent encore nous expliquer avec une bise

Que les prolos se trompent,

Que tout va bien, qu’il n’y a pas d’assassin

Ni de fric mesquin

Avec des gueules enfarinées de champagne et de coke,

Que la ceinture , il faut serrer, sans hurler,

Se faire tabasser, sans l’indiquer,

Mourir, sans rien dire,

Pour que ces dames et messieurs de la radio, de la télé

Puissent continuer : à se vanter, à faire des livres sur leur terrible problème de famille, à expliquer que le peuple est débile de ne pas vivre dans un palais du quartier latin.

Les gens sont bêtes. Ils n’y connaissent rien. Ils ne connaissant personne pour les loger dans les endroits chics.

Ce qu’il pleure n’est jamais vous. En les regardant, vous travaillez pour eux.

Ce qu’il pleure est votre absence, celle de votre intelligence…………

lescousjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire