L et J, Une histoire sentimentale(21): Épitaphe amoureuse, Premières journées après la découverte, épisode 21❤️

lescoursjulien.com                  Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

L et J Une histoire sentimentale(21): Épitaphe amoureuse, Premières journées après la découverte de l’adultère, épisode 21❤

Il y a onze mois, comme vous le savez déjà, je découvrais l’infidélité chronique de mon aimée. Le dimanche 16 Mai 2021 fut une journée des plus floues. Je fus choqué. Puis nous parlâmes de longues heures. Il me reste peu de choses en mémoire, seulement quelques bribes du soir. Nous dormîmes ensemble. Et elle me prit à un moment pour son meilleur ami, son confident, ce que je suis pas évidemment. Elle eut quelques paroles étranges. Elle avait besoin de se confier. Elle me dit qu’elle ne savait pas si elle était amoureuse de l’autre, qu’il était peu sympathique et manipulateur. Ce jour-là, comme jusqu’à maintenant, je ne lui ai jamais rien demandé sur l’autre. J’ai des défauts, mais pas celui de la jalousie. L’autre (les autres en fait) ne m’intéresse pas, elle oui, et à plusieurs reprises elle m’en parla sans que je lui demande. Mystère encore de comprendre ses motivations.

Les trois jours suivants furent froids, très froids. Elle essaya de…, je ne sais pas ce qu’elle essaya mais me fit à manger et m’en proposa. Je refusais, ce qui me paraît naturel. Mercredi soir, j’explosai une première fois. En Sept mois, je fis trois colères importantes. Deux me semblent encore aujourd’hui signifiantes et légitimes, une autre ,au milieu de ce temps, plus imbécile, mais difficilement évitable tellement j’ai dépendu de ses changements d’humeur, de ses changements de moments. Ce fut un ouragan. Je la voulais dehors rapidement. J’avais besoin d’extérioriser, j’avais besoin qu’elle voit ce qu’elle avait fait, j’avais besoin de lui crier l’injustice que je ressentais.

Ce soir-là, nous nous en souviendrons longtemps tous les deux. Entre combats de piques, et visages méchants, tout d’un coup elle me dit qu’elle en avait connus d’autres que lui… La minute d’après, elle sortit sur notre terrasse en pleurs. Lui demandant des précisions, elle m’assura que ces derniers propos n’étaient que provocations. Je l’avoue, à cette époque je la crus. Mais ce fut en fait une des rares fois où elle me dit la vérité, car les autres existaient.

La dispute s’est alors arrêtée. Je sais très bien pourquoi, elle pleurait, et ça même aujourd’hui j’aurais du mal à le supporter. Le lendemain matin, elle partait tôt, lever à cinq heures. Nous dormîmes séparément, moi dans le canapé, elle dans notre lit. Elle devait descendre en train dans le Sud pour le mariage d’une amie. Jeudi, à l’aurore, nous bûmes notre café sans parole et sans bruit. Nous échangeâmes cependant quelques mots juste avant son départ. Elle me dit revenir dimanche en fin de journée. Je lui souhaitai bon voyage, elle me salua avec une petite voix.

Elle ne revint pas le dimanche. Elle n’était pas au mariage de son amie. Elle avait pris non le train, mais l’avion pour aller rejoindre son amant à Rome… Elle a dû perdre son amie depuis. Le mariage était prévu de longue date, elle devait animer une activité. Inquiet de ne pas avoir de nouvelles dimanche, je me permis de lui envoyer trois messages à une heure et demie d’intervalle. Elle me répondit qu’elle ne repassait pas et qu’elle passerait chercher des affaires le lendemain. Le Lundi matin, je reçus un nouveau message m’avertissant qu’elle ne viendrait pas finalement. Ce fut la seule fois qu’elle employa le terme « désolée ».

J’appris des mois plus tard qu’elle s’était trouvée bloquée à Rome pour une histoire de test PCR. J’ai pensé pendant des mois qu’elle avait été au mariage. J’étais loin d’imaginer qu’après avoir été confondue, qu’au moment où notre couple vivait la découverte de l’adultère, elle partirait avec son amant pour un week-end romain. Un peu de recul, de repos et de solitude me paraissent dans ces circonstances plutôt sain. Puis, il était peut-être bien de marquer un temps de respect vis-à-vis de nous, vis-à-vis de moi.

Elle en décida autrement. Son escapade romaine, je la découvris quatre à cinq mois plus tard, elle ne m’en dit rien. Des actes de cet acabit, elle en commit de nombreux quand nous étions ensemble, puis dans les sept mois suivants. À chaque fois, elle me mentit, même quand cela n’avait plus d’importance. Depuis, je ne sais plus du tout quelle véracité ont ses dires, ils appartiennent à un noman’s land de mirages où tout est déformé. C’est pourquoi encore une fois, j’aurais aimé qu’elle me parle afin de savoir à quoi m’en tenir, afin de ne pas avoir à combler tout seul  les blancs de ma vie qui était la nôtre, et de me réveiller comme après une cuite en étant effrayé de ne pas me souvenir de la veille.

Elle aurait dû me faire confiance, car Vous, Dieu et quelques autres savent combien je l’aime ou l’aimais. (À suivre…)

Épitaphe amoureuse, une série à écouter sur l’émission L et J Poésies et histoires d’amour, plateformes ApplePodcast, Spotify, Deezer, ivoox, Amazon music, podcastaddict, Google podcast.

lescoursjulien.com

Page Facebook: CoursJulien

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

1 commentaire sur “L et J, Une histoire sentimentale(21): Épitaphe amoureuse, Premières journées après la découverte, épisode 21❤️”

  1. Ping : L et J, Liens podcasts Épitaphe amoureuse(21): Premières journées après la découverte, épisode 21❤️ - Les Cours Julien

Laisser un commentaire