L et J, Histoire d’amour (5): Dis-moi pourquoi ne sommes-nous plus ensemble?(Ep5) La cartomancienne♥️

lescoursjulien.com

L et J Histoire d’amour (5), Dis-moi pourquoi ne sommes-nous plus ensemble?(Ep5): La cartomancienne♥️

Mon véhicule spatial calmait son allure, comme rassuré de s’être éloigné du jardin du démon. Je commençais à le considérer comme un compagnon de voyage rassurant, sécurisant et fidèle. Il restait avec moi dans ce vide si étrange aux bizarres étapes. Avait-il un esprit, une âme? Ressentait-il mon vague-à-l’âme?

Je me questionnai sur l’épisode passé. J’avais failli succombé. L’important ne résidait pas dans le sexe et l’érotisme. Aucune promesse tacite ou dite ne me liait à elle aujourd’hui. Les femmes étaient belles, et ma frustration comme des débuts de regrets grandissaient. Mais, j’avais la satisfaction d’avoir résisté à une tentation, à un piège qui n’aurait mené à rien de bon, et m’aurait dévié de ma mission. J’avais déjà trop errer pour ne pas garder inébranlable  le fil de la volonté.

Nous approchions, je dis nous si l’ascenseur est finalement vivant, d’un nouveau site sidéral: un chapiteau de velours bleu. Nous arrêtant devant une entrée entre deux rideaux aux franges brodées jaunes dorés, j’écartai les deux battants pour pénétrer dedans. L’intérieur apparaissait intimiste, beaucoup plus petit que ne le laissait penser le dôme visible dans l’espace. Au milieu de ce chapiteau devenu tipi, une table ronde et deux fauteuils avec accoudoirs, dont le siège et le dos étaient revêtus du même velours bleu. Une femme sans âge aux cheveux très bruns, ondulés et épais avec des rubans noirs noués à leurs racines, habillée d’une longue robe brune à fanfreluches m’attendait assise sur un des fauteuils. Elle battait des cartes. Son visage tanné et buriné était tourné vers moi. Deux yeux bleus nuageux semblaient fouiller mon âme. Je la regardai avec aplomb, et détermination, déjà transformé par les précédentes épreuves. Elle continuait à battre les cartes sans un cillement. Je m’assis en face d’elle.

Le décor était surréaliste. J’avais l’impression de me retrouver dans mon ascenseur durant mes promenades escarpées dans l’espace. Étoiles et planètes ornaient toute la pièce. Je compris que je voyais les décans du zodiaque. Comme un mirage se mêlaient les mesures astrologiques, les mois, les jours ensoleillés, des neufs rachitiques du Scorpion aux quarante-quatre étendus de la Vierge. Mince, comment avais-je connaissance de cela? Je reportai mon attention sur mon vis-à-vis, et je vis qu’elle sourit…

« -Bienvenu Dormeur d’amour, commença-tu-elle avec une voix sépulcrale.
– Merci diseuse, répondis-je avec le contentement puéril de savoir qui elle est.
– Oui, je suis une diseuse, Dormeur d’amour. Je suis là pour évaporer votre futur, vous le faire deviner.
– Je n’y crois pas, assénai-je presque férocement.
– Vous êtes plus que sceptique. Pour votre personnalité, je suis antinomique. Vous êtes pourtant si romantique, vous avez pourtant foi en des amours chimériques qui seuls par votre volonté et dans votre monde existent. Et vous refusez autant l’ésotérisme?
– Par cartésianisme. L’astrologie, la numérologie, l’horoscopie aussi anciennes qu’elles soient de la kabbale hébraïque, aux origines égyptiennes, à la ferveur inca, aux interdictions byzantines et chrétiennes ne reposent que sur des croyances et non sur de la physique, déclarai-je avec verve.
– Et pourtant, Dormeur d’amour, vous êtes là ! »

Et sur cette dernière réplique, elle débuta son tirage de tarot. La première carte apparut:

« – Ah, l’Amoureux, évidemment…
– Et alors? demandai-je.
– Vous êtes partagé entre le désir immédiat et l’amour profond. Vous allez devoir faire un choix au bout de votre quête sidérale: maintenir votre foi dans l’amour d’L. ou ouvrir les bras à une de vos récentes aventures sensuelles…
– Hum, passons à une autre carte, dis-je sans aucune conviction.
– L’Empereur! La réussite vous tend les bras, si vous savez l’accepter…
– Bonne nouvelle donc, marmonnai-je d’un air sarcastique.
– Après l’Amoureux et l’Empereur, voici le Soleil. Vitalité et amour, laissez vous porter à briller, mais attention à votre orgueil sous peine de tomber. Dormeur d’amour, si vous vous contrôler, vous aurez la possibilité de retrouver avec ferveur votre amour éloigné, m’informa-t-elle de manière objective, presque scientifique.
– Oui, bien sûr, vous me dites ce que je veux entendre, répondis-je placidement. Bien, nous en avons terminé.
– Encore une dernière carte: La roue de fortune… Un changement va se produire, un passé revenant dans votre avenir…
– J’en ai assez entendu. Je ne suis pas en recherche de réponses impossibles à donner sur mon futur, mais plutôt de démêler notre passé à L. et moi. Alors, pour m’aider, si vous le pouvez, dites-moi pourquoi ne sommes-nous plus ensemble? questionnai-je agacé.
– Ah, je ne pratique pas le dévoilement du passé. Mais j’ai une question: votre douce et tendre appréciait-elle les arts divinatoires?
– Oui, elle aimait les tirages de tarot, les horoscopes, les zodiaques occidentaux ou chinois. Elle souhaitait même aller consulter une voyante. Elle l’a peut-être fait ces derniers mois…
– Et qu’en pensiez-vous? me demanda-t-elle avec acuité.
– Je me moquais d’elle…murmurai-je.
– Je puis simplement vous dire alors que votre dénigrement de ses croyances n’a pas dû aider. Si vous l’aimez, et Dormeur d’amour, pour le savoir je n’ai pas besoin de mes cartes, vous devez l’accepter comme elle est, et partager avec elle son univers, dit-elle avec un ton d’une infinie douceur qui me surprit.
– Merci. Finalement, vous m’avez servi dans ma quête. Je ne regarderai plus les cartomanciennes avec les mêmes yeux. Merci encore, terminai-je avec reconnaissance cette fois-ci. »

Je me levai, la saluai, puis quittai le chapiteau pour retrouver mon ascenseur. Une fois à l’intérieur, les portes fermées, prêt à partir, une petite voix familière me parla:

« – Tu sais, je n’aimais pas quand tu me dénigrais sur mon ésotérisme ou sur d’autres sujets. Cela m’a fait beaucoup de mal…
– Je sais, je sais….J’étais muré dans des certitudes que je pensais vérités. Je ne t’ai pas assez laissée partager ton monde avec moi. Ce voyage m’ouvre les yeux…
– Mon chéri…. ».
Et la voix partit. (À suivre…)

Les épisodes précédents: ♥️ Dis- mois, Pourquoi ne sommes-nous plus ensemble? (1) L et J Dis-moi, pourquoi ne sommes-nous plus ensemble?(2): De la psychologie♥️ L et J Dis-moi, pourquoi ne sommes-nous plus ensemble?(3): Une petite Catalane♥️ L et J Histoire d’amour(Ep4):Dis-moi pourquoi ne sommes-nous plus ensemble?(Ep4): Un jardin sidérant.♥️

À lire aussi: L etJ, Liste de 100 poésies d’amour à lire ❤

lescoursjulien.com

Page Facebook: CoursJulien

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

 

1 commentaire sur “L et J, Histoire d’amour (5): Dis-moi pourquoi ne sommes-nous plus ensemble?(Ep5) La cartomancienne♥️”

  1. Ping : Liens podcasts L et J Histoire d’amour(Ep5), Dis-moi pourquoi ne sommes-nous plus ensemble?(Ep5): La cartomancienne♥️ - Les Cours Julien

Laisser un commentaire