Genre littéraire : la nouvelle. (Abonnez-vous sur Twitter: @lescoursjulien, ou sur le site lescoursjulien.com:-)

lescoursjulien.com

Genre littéraire : la nouvelle.

La nouvelle est un genre littéraire originaire du XIV ème siècle avec le Décaméron (1353) de Boccace, qui voit dix personnages raconter dix histoires pendant dix jours. L’oeuvre du célèbre écrivain italien comprend donc une centaine de courts récits, une centaines de novellas, de nouvelles. La nouvelle vient donc de l’Italie du début de la Renaissance.

La nouvelle est un court récit, plus longue que le conte, plus courte que le roman. Dès le XVI ème siècle, des imitations du modèle de Boccace apparaissent. L’Heptaméron (1559) de Marguerite de Navarre en est l’exemple le plus fameux. Soixante-douze nouvelles, suivies de débats entre les « devisants », les conteurs des nouvelles, constituent cette œuvre avec des longueurs inégales entre deux et vingt pages. Le titre indique que les récits se déroulent sur sept jours.

La nouvelle revient en force au XIX ème siècle. Relativement courte, elle convient bien aux journaux. C’est d’ailleurs ainsi que Maupassant lance sa carrière littéraire avec « Boule de Suif » (1880), aussi la nouvelle « La Parure » (1884) dans le journal « La Gaulois ». « Colomba »(1840) dans « La Revue des deux mondes » de Mérimée est un peu plus longue, tout comme celles de Théophile Gautier. La nouvelle, depuis le XIX ème siècle, paraît malgré tout un genre très anglo-saxon, notamment avec un maître du genre, Edgard Allan Poe et ses Histoires extraordinaires et Nouvelles histoires extraordinaires, inquiétantes et fantastiques (1856, 1857 en France).

La nouvelle reste populaire dans la littérature contemporaine avec notamment les poétiques récits de Marguerite Yourcenar dans Nouvelles orientales (1938) ou Le Joueur d’échec de Stefan Zweig en 1942. Dans la seconde partie du XX ème siècle, on pense évidemment au grand nouvelliste américain Raymond Carver.

La nouvelle ne possède pas un thème , ni un registre particulier. Elle peut être réaliste, fantastique, d’anticipation, poétique. Cependant, on peut détacher quelques caractéristiques générales comme la brièveté du récit, son organisation autour d’une action, d’un événement, la présence de peu de personnages, et souvent une chute à la fin du récit qui fait réfléchir ou interpelle le lecteur.

lescoursjulien.com

Pages Facebook: Les cours Julien, ou Bac de français

Twitter:@lescoursjulien

Contact: lescoursjulien@yahoo.fr

Laisser un commentaire