Candide, chapitre 3, Voltaire