JavaScript must be enabled in order for you to see "WP Copy Data Protect" effect. However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser. To see full result of "WP Copy Data Protector", enable JavaScript by changing your browser options, then try again.

Hugo

12015-Victor-Hugo

Victor Hugo (1802-1885) :

Auteur français du XIXème siècle.

Mouvement littéraire : romantisme.

Principales œuvres : les Misérables (1862), Notre Dame de Paris (1831) romans

les Contemplations (1856), les Châtiments (1853) poésies

Hernani (1830), Ruy Blas (1838), théâtre

 

Biographie simplifiée : fils d’un général du premier empire, Victor Hugo se dirige très jeune vers la littérature poussée par son admiration pour Chateaubriand. Il se pose, notamment avec la querelle entre les Anciens et les Modernes lors de la première représentation d’Hernani, comme un chef de file de l’école romantique en France.

Talentueux, et brillant dans de nombreux genres littéraires (poésie, théâtre, roman et discours politiques), sa vie est marquée par un drame et des engagements politiques et littéraires forts.

La mort de sa fille Léopoldine en 1843 le marque terriblement (poème « Demain dès l’aube… », dans le livre IV des Contemplations).

Ses engagements sont donc multiples. Il réclame une plus grande liberté théâtrale par rapport aux règles du classicisme qu’il ne respecte plus. Il expose une première fois cet engagement littéraire romantique dans la Préface de Cromwell en 1827, avant de le mettre en pratique dans sa tragédie Hernani, puis dans Ruy Blas.

Hugo fut encore un homme politique actif durant la seconde République (la République des poètes) entre 1848 et le 2 décembre 1851 (coup d’état de Napoléon III). Il combattit d’ailleurs vigoureusement l’empereur (notamment à travers le recueil de poèmes Les Châtiments), et s’exila durant son règne entre 1852 et 1869 sur les îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey.

Son combat contre la peine de mort se matérialisa dans des romans tels que Claude Gueux ou Le dernier jours d’un condamné(1829) , ainsi que dans des discours politiques enflammés. Il était enfin un humaniste révolté par la misère et les injustices, comme en témoigne son grand roman Les Misérables, ou son long poème Melancholia sur le travail des enfants(Les Contemplations, livre III).

Il meurt en 1885 et est enterré au Panthéon avec un hommage national où son cortège funèbre est suivi par des milliers de Parisiens.


 

En savoir plus sur les oeuvres de Victor Hugo:

En savoir plus sur le romantisme

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *