Figures de style, procédés littéraires

Allégorie: représentation concrète d’une idée abstraite.

ex: la statue de la liberté représentant la liberté, Marianne représentant la République.

Allitération:  répétition d’un même son de consonne. ex: la herse se hérisse comme un hérisson.  répétition de sons en « r » et en « s ». 

Analogie: ressemblance et rapprochement entre deux choses ou deux idées de même nature.

Anaphore: répétition d’un même mot ou groupe de mots en début de vers ou de phrase.

ex: Moi président je …, Moi président je…., Moi président je…(réplique anaphorique de François Hollande lors du débat télévisé de 2012).

Antithèse: opposition de deux termes ou idées contraires dans une phrase. 

ex: Je reste, je pars. 

Apologue: court récit à visée didactique, comme les fables ou les contes. 

Apostrophe: interpellation dans un texte d’un personnage qui s’adresse à lui-même, à une autre personne ou de l’auteur au lecteur. 

Assonance: répétition d’un son de voyelle. 

Asyndète: suppression des conjonctions de coordination, et des liens logiques.

ex:  « Je vis, je meurs, je me brûle et me noie » (Louise Labé, poète XVIème).

Chiasme: figure de style formée d’un croisement de termes ou d’idées: 1,2,2,1.

ex: Vivre pour manger ou manger pour vivre. 

1                       2                      2                       1

Comparaison: rapprochement de deux termes avec un comparateur, vise à créer une image, ou un rapport (d’égalité, de supériorité, d’infériorité): comme, tel que, ainsi que..

ex: Elle brillait comme le soleil. 

Ellipse: figure de rhétorique consistant à supprimer des mots d’une phrase tout en conservant le sens. ellipse temporelle: saut dans le temps. 

Hétérométrie: utilisation de vers de différents mètres ( nombres de syllabes). ex: Revenez, revenez, ô mes tristes pensées! (Alexandrin, 12 syllabes)

Je veux rêver et non pleurer! (Octosyllabe, 8 syllabes)      

(Alphonse de Lamartine)

Hyperbole: exagération pour frapper l’imagination du lecteur.

Métaphore: rapprochement de deux termes ou de deux idées sans outil de comparaison. Création d’une image, d’un sens figuré.

ex: Cet homme est un roc. (signifie qu’il est solide)

Métonymie: procédé par lequel on exprime une idée par une autre idée qui lui est unie par une relation logique: la cause pour l’effet, le contenant pour le contenu… (très proche de synecdoque).

ex: boire un verre (c’est le liquide qu’on boit), ameuter la ville(ce sont les habitants qui sont prévenus)

Périphrase: utilisation d’une phrase ou d’un groupe de mots à la place d’un seul terme. 

ex: le fils de mon frère (à la place de mon neveu). 

Prosopopée: figure par laquelle l’écrivain fait agir ou parleun personnage absent ou mort, ou une chose inanimée.

ex: La Fontaine fait parler la lionne morte dans la fable Les obsèques de la Lionne.  

Stichomythie: enchaînement très rapide de courtes répliques au théâtre, sorte de « ping-pong » verbal. 

Synecdoque: consiste à dire la partie pour le tout, la matière pour l’objet.

ex: la voile pour le bâteau, le fer pour l’épée.

 

Vaudeville: comédie légère, divertissante, fertile en intrigues et rebondissements.

1 commentaire sur “Figures de style, procédés littéraires”

Laisser un commentaire